Untitled Document
  • Histoire de la ville

La Tour de Rive

C'était la porte méridionale de l'enceinte. La ville primitive ne comptait que deux portes; une au sud, la Tour de Rive et une au nord, l'actuelle Tour Rouge. La Tour de Rive date de la fondation de la ville (1312-1318). Le portail au bossage est de 1660. Les vantaux de chêne aux robustes ferrures sont ornés des armoiries de La Neuveville. La croix gravée sur le contrefort ouest, à 1m5 au-dessus du sol, indique, dit-on, le niveau atteint par le lac débordé en 1634.


  • Partenaires

Warning: include(./publicite/part5.html) [function.include]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/1bbf13dadc8190add4e74991ef24af83/web/modules/rightCol.php on line 37

Warning: include(./publicite/part5.html) [function.include]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/1bbf13dadc8190add4e74991ef24af83/web/modules/rightCol.php on line 37

Warning: include() [function.include]: Failed opening './publicite/part5.html' for inclusion (include_path='.:/opt/php/lib/php') in /home/www/1bbf13dadc8190add4e74991ef24af83/web/modules/rightCol.php on line 37

  • Actualités

Venez nombreux découvrir la nouvelle exposition temporaire du Musée de La Neuveville. Cette année nous avons décidé de mettre à l'honneur notre collection. Nous allons exposer dans la Tour carrée des objets qui ont intégré notre inventaire depuis l'année 2000. 

Le vernissage de cette exposition a eu lieu le vendredi 16 juin 2017 à 18:30 au Musée de La Neuveville, voici quelques photos.

Voici notre affiche et des informations complémentaires se trouvent sur notre site à la rubrique : "Exposition temporaire"

 

 

Le 26 mars 1874, la bourgeoisie de La Neuveville lance un appel à la population pour créer un musée d'histoire. Le 17 novembre de la même année, un comité d’initiative est nommé. Il comprend Cyprien Revel, Jean-Frédéric Landolt, Georges-Frédéric Geisbühler, Louis-Sigismond Imer et le colonel Frédéric Schem-Karlen.
Le 1er novembre 1875 a lieu la première assemblée générale des souscripteurs de la nouvelle société par actions du Musée historique de la Neuveville. Elle adopte ses statuts et désigne Frédéric Schem-Karlen comme président. Il s’agit alors de construire un bâtiment pour abriter les trésors conservés par la bourgeoisie de La Neuveville dans sa maison de ville :
- la bannière octroyée par le prince-évêque de Bâle, Jean de Vienne, aux Neuvevillois après le siège de la ville par les Bernois (1368) ;
- la bannière résultant du traité de combourgeoisie conclu avec la ville de Bienne (1395) ;
- la bannière accordée au magistrat de La Neuveville par l’empereur Maximilien Ier (1497) ;
- un coffre au trésor datant du XIVe siècle ;
- l’artillerie provenant du butin pris à Charles de Téméraire, lors de la bataille de Morat (1476).

Dès 1877, la construction est achevée, le musée va s'enrichir par le don de nombreuses pièces nouvelles. Mais septante ans plus tard, la municipalité de La Neuveville achète le bâtiment pour y installer son administration et le musée déménage dans les locaux de l’Hôtel de ville. Le 12 juillet 1947, la Société anonyme du musée prononce sa dissolution et une association d’utilité publique lui succède. En juin 1948, cette nouvelle société compte soixante membres fondateurs, avec Florian Imer comme premier président. Il faut cependant attendre le 26 novembre 1959 pour inaugurer les nouveaux locaux du musée, restaurés et aménagés.


De 1978 à 2009, sans s'affubler du titre de conservateur, Charles Ballif a été l'âme et la cheville ouvrière du musée. 

Photos de Charles Ballif et Thierry Porée. Développé par Darwin Viglino. © comité du musée 2009
Admin / Membre du comité